Tout savoir sur le yin et le yang

À partir du moment où nous acceptons que la pathologie soit le fruit d’un déséquilibre, nous abordons par conséquent tous les troubles d’une façon bien plus précise.

Nous n’allons pas réinventer l’eau chaude ni la roue!

Alors, pourquoi ne pas recourir aux termes millénaires qui sont d’une exactitude inouïe et qui nous évitent les classifications chargées de sens selon les époques?

Ne restons pas cantonnés au «féminin - masculin» qui prête souvent à confusion au sein des langues latines qui se servent d’articles sexués pour désigner des situations et des choses.

Utilisons plutôt le YIN & le YANG

Et n’ayez crainte, en Dien Chan nous les employons de façon pratique. Les outils multireflex sont des remèdes hors du commun pour comprendre le yin et le yang avec une démarche empirique et pragmatique.

N’oublions jamais que tous les noms de maladies décrites dans les livres ou par le langage courant sont en fait empruntés à la médecine occidentale. Or, cette dernière ne parle pas de yin et de yang et l’industrie du médicament ne donne des solutions que pour une des deux versions de la même pathologie.

Une approche plus holistique consiste à s’adapter à l’expression du trouble.

Le yin et le yang sont des concepts très importants et nous devons les assimiler pour atteindre plus rapidement la normalisation recherchée.

Il est facile d’assumer que les symptômes n’offrent pas souvent des informations précises sur l’affection à prendre en charge. Nous devons les considérer comme étant des alarmes.

Ces manifestations témoignent d’une défaillance, mais ils ne signalent pas toujours l’origine du dysfonctionnement.

Nous devons également faire très attention avec le vocabulaire emprunté à la médecine occidentale. En Dien Chan, nous ne prétendons pas remplacer un diagnostic médical et le nom d’une pathologie peut nous induire en erreur.

Voilà pourquoi il est plus avantageux de comprendre l’expression de la souffrance pour pouvoir la transcrire en interventions multiréflexologiques.

Le symptôme est la porte d’entrée vers l’origine du déséquilibre.

En conséquence, le Dien Chan comme le Chan❜beauté accordent des résultats rapides et profonds parce qu’ils prennent en compte la description du trouble. Nous interprétons l’information recueillie et la transposons en une action yin ou yang très spécifique.

Ces stimulations corporelles et faciales réorientent l'énergie vitale (le Qi) et dirigent tous les acteurs du dérèglement vers l'équilibre.

Voilà pourquoi tous les outils multireflex proposent
un effet soit
yin, soit yang.

Terminaison yins
Terminaisons yangs

Nous tenons à préciser que nous employons les mots «yin» et «yang» comme des adjectifs; par conséquent, ils s’accordent.

◾︎ Y I N

L’effet yin des outils multireflex est sans pareil!

Nous obtenons des effets yins avec tous les outils multireflex dotés de minitiges métalliques aux bouts arrondis. Malgré leurs aspects qui au premier abord peuvent nous évoquer des jouets coquins, les instruments yins sont doux et n’endommagent jamais la peau.

Grâce à la disposition de leurs minitiges, nous réussissons à rafraichir et à disperser sans chauffer le tissu cutané. Cela peut paraitre évident et pourtant tous les autres ustensiles que l’on trouve dans le commerce ne sont pas en mesure de travailler sans élever la température de la surface traitée.

Les cylindres et les sphères dorées de laiton sont des alliés inimitables pour extraire la chaleur accumulée au sein de certaines parties du corps comme pour libérer les zones réflexes faciales de microtensions.

Mais la collection ne serait pas complète si nous oublions les effets yins des râteaux. Nous en utilisons essentiellement deux, de tailles différentes.

Le Râteau yin nº416 est notre premier auxiliaire pour détendre le consultant dans sa globalité. Son effet yin sur le crâne est inégalable quand nous l’employons au moins 4 minutes d’un geste eurythmique.

Et bien entendu, le minirâteau de l’outil nº219 qui va alors nous permettre de traiter de façon yin les zones de nos divers schémas de réflexion.

Et pour finir, la soucoupe en gomme du Grand marteau yin-yang nº430 qui nous sera indispensable pour délier les nœuds et décrisper les tensions logées dans les grands muscles.

Seuls les outils multireflex yins peuvent masser sans chauffer et rafraichir tout en revigorant les flux vitaux!

Souvenons-nous que la glace a un effet yang au premier contact direct avec la peau et risque de la bruler. En revanche, ce sont les rouleaux yins ou les embouts en laiton qui sont capables de relancer l’activité tout en procurant de la fraicheur.


Chan❜secret yin

Nous nous en servons également en Chan❜beauté pour encourager l’hydratation intrinsèque de l’organisme et du tissu cutané en répartissant les nutriments subtils du derme.

De nombreux protocoles de Chan❜beauté permettent de réduire visiblement les poches sous les yeux, d’apaiser la couperose, de lifter et raffermir la peau en profondeur.

C’est en cela que réside la génialité du Chan❜beauté!

◾︎ Y A N G

Les instruments à l’effet yang sont munis de boules de picots qui ne pénètrent pas la peau tout en stimulant les flux fondamentaux.

Pour tous les manches des outils faciaux comme pour les boules de picots yangs, nous avons choisi la corne naturelle, car elle est bien plus écologique que les bois exotiques qui ne font qu’encourager la déforestation.

Cette matière noble est un gage de qualité pour ses propriétés antiseptiques biologiques. De surcroit et contrairement au plastique, la corne ne produit pas d’électricité statique perturbatrice du microbiote cutané. Sa fréquence vibratoire est réputée comme étant en harmonie avec la circulation énergétique du corps.

La corne est récupérée après la paisible vie agricole du bétail qui pâture. Aucun animal n’est élevé pour ses cornes.
Certains en font de l’engrais, nous, nous choisissons pour vous les plus belles pour en faire des bijoux de santé en accord avec vos convictions.

N’oublions pas que l’embout de gomme du Petit-marteau yin-yang nº128 procure également un effet yang. Ce flexible percuteur et l'absolu complice pour stimuler les zones réflexes autour d’un point·bqc précis de la carte du Dien Chan.

Il est donc important de retenir que les outils multireflex yangs stimulent, dynamisent et réchauffent. Ils redonnent du mouvement et concentrent.

Chansecret yang

En Chan❜beauté, nous employons les outils multireflex yangs pour faire émerger les nutriments profonds imbriqués dans l’hypoderme.

La peau du visage étant proche de l’os, c’est grâce à des va-et-vient délicats que les picots de corne de l’instrument vont réussir à mobiliser les nutriments profonds de l’hypoderme. Nous répartissons ensuite ces merveilleuses substances nutritives à l’aide d’un outil yin en répétant le geste quelques minutes de plus.

Comment choisir l’outil adapté?

🔹 Si la personne évoque une douleur sourde, froide, diffuse ou une sensation de lourdeur, nous faisons face à un trouble qui se manifeste de façon yin.

Cette situation nous invite à utiliser un outil multireflex à l’effet yang pour rétablir l’équilibre.

Nous commençons par des stimulations locales sur l’anatomie affectée avec un instrument adapté à la surface à traiter.

Par exemple, pour travailler sur les hanches, les jambes ou le dos, nous préférons la Double boule yang nº410 qui nous offre la possibilité de traiter sans abimer la peau.


♦️ Quand au contraire un trouble est décrit comme étant chaud, précis, aigu, piquant ou concentré, nous utilisons un outil yin. Ce dernier nous permet d’encourager la microcirculation sanguine et lymphatique sans chauffer. Nous œuvrons donc de façon yin pour rétablir la température appropriée.

Sur une ceinture scapulaire contractée par une accumulation de stress ou une nuque rigide, nous obtenons les meilleurs résultats avec la Double boule yin nº411. Nous commençons par rouler la surface en exerçant des va-et-vient sans pression. Ses multiples minitiges vont disperser les tensions tout en améliorant les échanges sanguins.

Cependant, n’oublions jamais de demander à notre patient si la sensation que procure l’outil est agréable ou pas.
Ce dialogue permanent est essentiel en Dien Chan.
Les informations ainsi recueillies confirment l’effet yin ou yang à adopter par la suite sur les zones réflexes du visage.

Voilà comment la vraie réflexologie faciale procède. Nous sommes désolés d’avoir à préciser que le Dien Chan est l’authentique méthode multiréflexologique de laquelle toutes les réflexologies faciales s’inspirent, mais nous répondons à tellement de personnes qui le découvrent trop tard qu’il nous semblait bon de le rappeler.

Donner un sens
yin ou un sens yang
à vos formules de Dien Chan

Si vous avez suivi le deuxième module de formation (DienChan❜pro), si vous savez appliquer des formules de points·bqc ou si vous avez la chance d’avoir l’appli Faceasit’clinic…

Sachez que vous pouvez donner un sens yin ou un sens yang à vos formules de points·bqc.

Durant le cours de DienChan❜pro, nous abordons plus en détail la manière de vérifier si la situation interne de la personne est yin ou yang. Nous utilisons des points·bqc précis dont la sensibilité nous informe sur l’état du patient.

Ne compliquons pas trop les choses dans ces lignes et regardez plutôt cette vidéo qui vous explique comment donner un sens à vos formules.